Canada - Un officier de renom voit le fantôme de son frère décédé


640px-Peacekeeping_monument.jpg

À la fin du XIXème siècle, deux officiers en service au Canada virent, une nuit, une mystérieuse silhouette à l’intérieur de leur caserne. L’un des deux témoins se rendit compte qu’il s’agissait du fantôme de son frère mort cette nuit même.

John Cope Sherbroke et George Waynyard étaient deux officiers du trente-troisième régiment. Ils étaient stationnés au Canada avec leur régiment. Un soir, comme à leur habitude, ils entrèrent dans une petite pièce attenante à la chambre de Waynyard et se mirent à lire.

Au bout de quelques minutes, le capitaine Sherbroke leva les yeux de son livre et vit debout, devant l’une des portes de la pièce, un homme qui lui était parfaitement étranger. Incapable de savoir s’il s’agissait ou non d’un intrus, le capitaine Sherbroke se tourna vers son compagnon pour lui demander si l'étranger était l’une de ses connaissances. Waynyard était aussi pâle que la mort et était apparemment incapable de parler. Voyant cela, le capitaine Sherbroke ne fit aucun effort pour arrêter cette mystérieuse silhouette. Cette apparition traversa lentement l'appartement et passa la porte menant à la chambre de Waynyard. Dès que l'homme fut hors de vue, Waynyard récupéra ses facultés et cria : « C’est mon frère ».

« Ton frère ! » répéta Sherbroke. « Que voulez-vous dire, Waynyard ? Il doit y avoir méprise. Suivez-moi. »

Les deux hommes se levèrent et entrèrent dans la chambre. Cette pièce n’avait qu’une seule porte et elle constituait le seul moyen d’en sortir. À l’intérieur, ils furent très surpris de découvrir que la pièce était vide.

Cette histoire de fantôme se répandit dans tout le régiment. Les officiers étaient déboussolés par tout cela. En effet, Sherbroke et Waynyard étaient réputés pour être des hommes honnêtes et très intègres.

Waynyard a affirmé que l'apparition était l'esprit de son frère. Une enquête fut menée et on découvrit que cette même nuit le frère de Waynyard avait malheureusement trouvé la mort.

Quelques temps après cette histoire, Sir John Cope Sherbroke devint général et fut décoré par l’Ordre du Bain (l’une des plus prestigieuses distinctions britanniques) tandis que Waynyard devint lieutenant-colonel du vingt-quatrième régiment des dragons légers.

Source de la photo
Monument du maintien de la paix à Ottawa, Domaine public, Wikimedia

Source
https://activite-paranormale.net/news/read/17944/Canada%20-%20Un%20officier%20de%20renom%20voit%20le%20fant%C3%B4me%20de%20son%20fr%C3%A8re%20d%C3%A9c%C3%A9d%C3%A9


Comments 0